Dernière mise à jour : 21 décembre 2021

Actualité

Devant, l’augmentation importante des cas de COVID-19, le ministre a pris de nouvelles mesures visant à limiter la propagation afin de protéger la population.

Les mesures suivantes ont pris effet le 21 décembre 2021 par l’arrêté numéro 2021-091. Ce nouvel arrêté nous permet d’accorder des autorisations spéciales aux personnes de 70 ans et plus. Il n’y a plus de restriction quant à l’âge de la personne. Cela permettra au réseau de la santé et des services sociaux de pouvoir compter sur un plus large bassin de main-d’œuvre disponible afin de faire face à la situation actuelle (5e vague) liée à la pandémie de la covid-19, et ce,  notamment pour répondre aux besoins  de dépistage et de vaccination contre la COVID-19.

L’Ordre sollicite ses membres et de ses ex-membres à soumettre leur demande pour une autorisation spéciale. Votre collaboration est essentielle pour permettre de vaincre cette pandémie.

Les mesures suivantes ont pris effet le 20 décembre 2021 par l’arrêté numéro 2021-090.  À cette date, il n’y a pas de mesures spécifiques touchant les soins nutritionnels offerts en clinique privée.  Cela dit, considérant la situation actuelle, il est de la responsabilité de chaque nutritionniste d’adopter des mesures visant à limiter la transmission de la COVID-19.

Lorsque cela est possible, les consultations à distance peuvent être privilégiées. L’INSPQ a produit le document Soins thérapeutiques en cabinet privé énonçant les mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail, nous vous invitons à le consulter.

Prendre rendez-vous avec une nutritionniste

Pour les rendez-vous en présentiels,  les directives de la santé publique doivent être suivies.

Si vous désirez consulter une diététiste-nutritionniste qui offre des consultations en télépratique, choisissez-cette option dans le type de service offert.

Les diététistes-nutritionnistes doivent prendre les précautions nécessaires afin de se protéger, protéger les patients et limiter la propagation de la COVID-19. Consultez les ressources pertinentes :

Vaccination contre la COVID-19

L’Ordre continue de soutenir la campagne de vaccination contre la COVID-19. En tant que professionnelles de la santé, les diététistes-nutritionnistes ont le devoir de se protéger, de protéger leurs patients et la population.  

Arrêté ministériel du 14 novembre 2021

Les intervenants de la santé et des services sociaux visés par l’obligation d’être adéquatement protégés contre la COVID-19 ont été précisé dans cet arrêté.  À l’heure actuelle, cette obligation vise notamment les nouveaux employés, les stagiaires, les bénévoles et les sous-contractants autres que ceux offrants des soins aux patients des établissements de la santé et des services sociaux. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Campagne de vaccination visant les enfants de 5 à 11 ans

L’arrêté 2020-099 du 3 décembre 2020, a été modifié par l’arrêté 2021-077 en date du 29 octobre 2021. Les diététistes-nutritionnistes peuvent dorénavant administrer un vaccin contre la COVID-19 aux enfants de 5 ans et plus.

COVID-19 – Autorisations spéciales

Dernière mise à jour : 21 décembre2021

Par arrêté ministériel, un ordre professionnel peut accorder à une personne une autorisation spéciale d’état d’urgence sanitaire qui permet d’exercer la profession ou d’utiliser un titre réservé aux membres et d’exercer les mêmes activités que ces dernières. Cette autorisation est valide pour les activités de dépistage et de vaccination.

Vous êtes une ex-membre ou vous êtes inscrite au tableau de l’Ordre avec un statut inactif et désirez apporter votre contribution au réseau de la santé?

Pour soumettre votre candidature vous devez être : 

  • Ex-membre ou inscrite au tableau de l’Ordre  avec un statut inactif

Voici la procédure :

  1. Inscrivez-vous sur le site jecontribuecovid19. Votre candidature sera acheminée aux établissements
  2. Attendez d’être contactée par l’un d’eux et concluez une entente
  3. Contactez l’ODNQ pour obtenir votre autorisation spéciale d’état d’urgence sanitaire
  4. Présentez l’autorisation signée à l’établissement de santé et services sociaux

La personne qui obtient une autorisation spéciale :

  • En tant qu’ex-membre :
    • N’est pas membre de l’Ordre, mais elle est tenue aux mêmes obligations déontologiques et aux autres règles encadrant l’exercice de la profession
    • Ne paie pas la cotisation de l’Ordre
    • Est dispensée de l’obligation d’adhérer au contrat d’un régime collectif d’assurance de responsabilité professionnelle conclu par l’Ordre, l’établissement de santé prenant fait et cause et répondant financièrement de toute faute commise
  • En tant que membre de l’Ordre avec un statut inactif :
    • Est membre de l’Ordre avec un statut inactif. Elle est donc tenue aux obligations déontologiques et aux autres règles encadrant l’exercice de la profession
    • Ne paie pas la différence de cotisation entre le statut de membre retraité et régulier
  • Profite d’une autorisation temporaire, c’est-à-dire qu’elle sera effective seulement durant la crise actuelle

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec Djedjiga Mezani à dmezani@odnq.org.

Informations générales

Ressources

Des questions?