Si vous voulez devenir membre de l’ODNQ et que vous cherchez des informations sur les équivalences d’études, l’obtention d’un permis et le processus d’admission, entre autres, consultez cette foire aux questions.

ÉQUIVALENCES DE FORMATION

Délivrée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Inclusion (MIFI), cette évaluation établit une comparaison générale entre deux systèmes éducatifs officiels. Elle indique à quels principaux diplômes et à quels domaines de formation québécois peuvent être comparées les études effectuées à l’extérieur du Québec.

Non. L’évaluation analyse la formation d’un candidat d’un point de vue global. Elle cherche à établir les similitudes entre le contenu du programme d’études qu’un candidat a suivi hors Québec et celui du baccalauréat en nutrition offert par les trois établissements reconnus, soit les universités Laval, Montréal et McGill. Elle vise également à déterminer si les notions et les compétences acquises par un candidat peuvent être reconnues comme équivalentes à celles d’un diplômé du Québec.

Non. Selon le système éducatif québécois, les BTS ou les DUT français en diététique correspondent à un diplôme d’études collégiales (DEC). Ceux-ci ne sont donc pas équivalents au diplôme universitaire qui donne directement accès à l’exercice de la profession de diététiste-nutritionniste au Québec.

Notre comité peut calculer le nombre de crédits en fonction du nombre d’heures d’enseignement. Selon les normes établies dans le système éducatif québécois, un crédit représente 15 heures de présence à un cours et environ 30 heures de travail personnel. Nous pouvons aussi déterminer les équivalences selon le descriptif des cours que vous avez suivis.

À compter du moment où votre dossier est complet, le processus de traitement de votre dossier de demande de reconnaissance de diplôme ou de la formation peut prendre environ trois à quatre mois.

Vous devez contacter l’une des trois universités reconnues (Laval, Montréal et McGill) afin de vérifier leurs conditions d’admission et la possibilité d’avoir accès à la formation que nous prescrivons.

Non. Ce programme n’est pas reconnu et ne donne pas droit directement à la délivrance de notre permis. Deux voies d’accès à ce dernier sont cependant envisageables pour les finissants : une reconnaissance de l’équivalence du diplôme ou de la formation, ou encore une demande de reconnaissance d’un permis délivré par un de nos homologues canadiens.

Si vous êtes membre du Collège des diététistes de l’Ontario (CDO), vous pouvez nous demander d’être admis après la réussite de l’examen national de diététique et l’obtention du statut de membre régulier de l’ODNQ.

CONNAISSANCE DU FRANÇAIS

Nous délivrons un permis régulier aux candidats qui satisfont aux exigences de la Charte de la langue française portant sur une connaissance suffisante du français.

Selon son article 35, une personne est réputée avoir cette connaissance si :

1. Elle a suivi, à temps plein, au moins trois années d’enseignement de niveau secondaire ou postsecondaire dispensé en français;

2. Elle a réussi les examens de français langue maternelle de la quatrième ou de la cinquième année du cours secondaire;

3. Elle a obtenu au Québec un certificat d’études secondaires à compter de l’année scolaire 1985-1986.

Dans les autres cas, une personne doit obtenir une attestation en réussissant les épreuves d’examen de français de l’Office québécois de la langue française (OQLF).

Si vous êtes un professionnel formé à l’étranger, le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration offre des cours de français gratuitement.

Pour plus de détails : https://www.quebec.ca/education/apprendre-le-francais/

Si vous avez besoin d’un coup de main pour bien vous préparer en vue de l’examen de l’OQLF, certains organismes offrent des cours de français personnalisés et spécialisés pour toutes personnes non francophones.

Université de Montréal
lefepcoop
Académie Linguistique Charlemagne
Centre Pauline-Julien
Global Lingua

Renseignez-vous auprès de ces organismes, qui proposent des prêts pour les professionnels immigrants :

Microcrédit Montréal
Le moulin Microcrédits

AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES

Si vos ressources financières sont insuffisantes pour poursuivre vos études, vous pouvez recourir au programme de prêts et bourses du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur : https://www.quebec.ca/education/aide-financiere-aux-etudes/.

D’autres organismes proposent également des prêts pour les professionnels immigrants :

RENOUVELLEMENT DE L’INSCRIPTION

Pour redevenir membre, vous devrez faire une demande de réinscription qui devra être approuvée par le conseil d’administration de l’Ordre. Vous devrez payer des frais de réouverture de dossier et de cotisation, calculés au prorata trimestriel.

Vous devrez par ailleurs vous assurer que votre objectif de formation continue était atteint lorsque vous étiez membre. Autrement, votre réinscription sera conditionnelle à la satisfaction des exigences énoncées dans le Règlement sur la formation continue obligatoire des diététistes.

Si votre réinscription survient trois ans ou plus après que vous avez cessé d’être membre, notre comité d’inspection professionnelle (CIP) devra étudier votre dossier afin de déterminer si vos compétences sont à jour ou non.

ÉTUDE DE DOSSIER

Non.

Si vous avez des insatisfactions à propos de l’étude de votre dossier ou des problèmes dans vos démarches en vue d’obtenir le permis de l’ODNQ, vous pouvez porter plainte au commissaire à l’admission aux professions, et ce, à n’importe quelle étape du processus.

 

TÉLÉPRATIQUE

Pour exercer la profession de diététiste-nutritionniste au Québec, vous devez disposer des autorisations légales délivrées par l’ODNQ.

Pour en savoir plus, consultez le guide Pratique interjuridictionnelle de la nutrition au Canada.

Vous devez contacter l’organisme provincial de réglementation ayant délivré votre permis d’exercice ainsi que l’organisme provincial de réglementation de l’endroit où habite votre client afin de vérifier si l’inscription est exigée pour la pratique interjuridictionnelle de la diététique.

AUTRES QUESTIONS

Les commissaires à l’assermentation sont nommés par le ministre de la Justice. Leur rôle est de faire prêter serment à des personnes afin d’authentifier des documents.

Trouvez un commissaire à l’assermentation

Il s’agit d’un relevé qui contient les notes de tous les cours théoriques ainsi que celles de tous les stages pratiques professionnels. Il doit contenir la mention de diplôme octroyé.