Le matériel d’alimentation entérale comprend tout l’équipement essentiel au plan de traitement nutritionnel. Ce matériel inclut notamment la pompe d’alimentation entérale, les tubulures, les sacs gravité, la sonde d’alimentation, le système d’alimentation cutané (bouton de gastrostomie et rallonge), les seringues, les dispositifs de fixation et toutes autres fournitures nécessaires à la mise en place de l’alimentation entérale.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

On entend par solution d’enzymes pancréatiques la solution administrée au patient pour procéder au déblocage du tube d’alimentation. La solution, en plus d’inclure les enzymes pancréatiques, peut inclure un autre agent tel que le bicarbonate de soude qui peut y être mélangé pour augmenter le pH de la solution. Les diététistes-nutritionnistes sont donc autorisées à prescrire toute substance incluse dans la composition de la solution utilisée pour rétablir la fonctionnalité d’un tube d’alimentation.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

Les vitamines et minéraux appartiennent à la catégorie des produits de santé naturels lorsqu’ils ne requièrent pas d’ordonnance, ou à celle des médicaments lorsque la posologie dépasse un certain seuil ou que la forme d’administration est autre qu’orale. Les vitamines incluent la vitamine A, la vitamine D, la vitamine E, la vitamine K, la vitamine C, la thiamine ou la vitamine B1, la riboflavine ou la vitamine B2, la niacine ou la vitamine B6, la folacine ou le folate, la vitamine B12, l’acide pantothénique ou le pantothénate et la biotine. Les minéraux incluent le sodium, le potassium, le calcium, le phosphore, le magnésium, le fer, le zinc, l’iode, le chlore, le cuivre, le fluor, le manganèse, le chrome, le sélénium, le cobalt, le molybdène, l’étain, le vanadium, le silicium et le nickel. Les diététistes-nutritionnistes peuvent prescrire individuellement ou sous forme de combinaison les vitamines et minéraux.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

Une formule nutritive est un supplément, oral ou entéral, dont la composition est élémentaire, semi-élémentaire ou complexe et dont la consommation vise à augmenter les apports nutritionnels dans leur ensemble ou pour un nutriment spécifique. Une formule nutritive peut être utilisée pour substituer partiellement ou totalement les apports alimentaires réguliers, de façon temporaire ou permanente, et ce, pour tous les groupes d’âge. Plusieurs indications sont possibles, notamment la malnutrition, les maladies du système digestif ou rénal, les troubles de la déglutition, etc.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

Aucune formation spécifique ou obligatoire n’est prévue pour la mise en œuvre de cette activité. Par contre, comme dans tout domaine d’activité, la diététiste a l’obligation déontologique de reconnaître les limites de ses compétences et de mettre à jour ses connaissances. Selon l’expérience, l’expertise et la clientèle des diététistes, le besoin de formation doit être établi individuellement et discuté avec elles.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

Dans le réseau de la santé, l’infirmière peut valider si la diététiste-nutritionniste est autorisée à prescrire en consultant le dossier du patient et avec le numéro de prescripteur de la RAMQ.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

Les diététistes-nutritionnistes autorisées à prescrire détiennent un numéro de prescripteur donné par la RAMQ. Ces informations sont également transmises aux développeurs de logiciels en pharmacie afin de permettre la vérification que le professionnel est un « prescripteur autorisé ».
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice

L’activité d’administrer des médicaments, selon une ordonnance, n’est pas restreinte à une liste. Ils doivent par contre être en lien avec l’exercice de la profession et servir la finalité des interventions de la diététiste-nutritionniste, c’est-à-dire mettre en œuvre une stratégie visant à adapter l’alimentation pour maintenir ou rétablir la santé. Par ailleurs, les diététistes-nutritionnistes sont autorisées à administrer des médicaments par voie orale ou entérale seulement. À titre d’exemple, l’évaluation de la physiologie de la déglutition par vidéofluoroscopie se fait par l’administration orale de baryum, mélangé à des aliments. L’évaluation de la déglutition au chevet permet de déterminer un plan de traitement nutritionnel, lequel peut avoir un impact sur la prise de médicaments, cette dernière étant fréquemment problématique. L’administration des médicaments, lors de l’évaluation de la déglutition, permet à la diététiste de déterminer, le cas échéant, l’ajustement des paramètres rhéologiques des aliments inclus au plan de traitement nutritionnel, afin de faciliter la déglutition et éviter des complications, ou suggérer la modification de la forme des médicaments que le médecin ou le pharmacien verra ensuite à ajuster selon la condition du patient. Aussi, lors de l’enseignement auprès de clients diabétiques ou de clients avec une alimentation entérale totale, il est parfois nécessaire d’administrer le médicament pour assurer une compréhension adéquate et une exécution sécuritaire par le patient. L’obstruction de la sonde entérale peut également requérir l’administration d’une solution d’enzymes pancréatiques pour rétablir la perméabilité du tube et ultimement, l’alimentation. S’inscrivant dans le cadre du champ d’exercice, cette activité permet aux diététistes-nutritionnistes de compléter leurs interventions et de fournir un accès rapide à l’information pour les patients tout en augmentant la sécurité des soins.
Catégories : Activités autorisées - Grand public et intervenant de la santé, Champ d'exercice